Du lundi 26 mai au mardi 3 juin 2014

Il faut quand même que vous sachiez que, depuis que nous avons posé le pied sur le sol vietnamien, nous sommes assaillies de conseils, recommandations, explications, instructions… voire obligations ! N’est pas d’origine viet’ qui veut, impossible de passer par une ville sans avoir tout un tas de musées à visiter, de paysages à regarder, de plats à goûter, de famille à rencontrer.

Ainsi, pour le centre du Vietnam, nous avons reçu ce mail :

« A Hue, c’est la cousine de Papi, Co Lai, qui aurait de quoi vous héberger. A Hue, ne pas manquer : la Cité impériale, les tombeaux des empereurs Tu Duc et Minh Mang en particulier, la pagode de la Dame Céleste Thien Mu avec une vue magnifique sur la Rivière des parfums et un écarlate flamboyant en fleurs actuellement, le marché de Dong Ba inratable, les spécialités culinaires (Banh Beo, Bun Bo, la crête saïgonnaise Banh Xe, le riz au jus de coco Com Trai Dua). »

«  A Da Nang, ne pas rater le musée d’art champa et la montagne de marbre Ngu Hanh Son avec un grand bouddha à son sommet. »

«  A Hoi An, ses maisons séculaires datant du 16ème siècle et son artisanat de lampions ».

D’autres informations étaient également disponibles pour les villes de Qui Nhon, Nha Trang et Phan Tiet. Bref, nous étions paré pour explorer de fond en comble le Centre du Vietnam. Enfin presque… J’oubliais une remarque « et toujours dans ces environs, ne pas manquer les resorts hôtels qui ne sont pas à votre bourse… ».

Et ce dernier élément est essentiel ! Car, si notre bourse nous permettait de nous payer des resorts hôtels, nous serions parties deux ans. Et si nous étions parties deux ans, nous aurions pris un visa de trois mois pour le Vietnam. Et si nous avions eu ce visa de trois mois, nous aurions eu le temps de tout faire ! Or, ce n’est pas le cas… Après vingt jours dans les montagnes, dix jours forcés à Hanoï, le reste du voyage doit se faire en version express.

Et bien, lorsque vous informez votre agent de voyage que vous faites le centre du Vietnam en mode express, vous recevez des spams de spams :
« J’ai l’impression que le reste de ton séjour se fait au pas de charge : Hue liquidé en deux jours (et le marché de Dong Ba ? Et les spécialités culinaires dont je t’ai parlé ?), Da Nang et son musée cham survolé (et la montagne de marbre ?), Hoi An effleuré, Qui Nhon zappé et déjà tu nous parles de Nha Trang… ».

C’est vrai, encore une fois, nous avons du faire des choix. Et ceux-ci se sont imposés avec notre mode de transport : à moto, nous ne parcourons que 200 kilomètres par jour sur le pire axe routier du pays (routes en travaux, bas-côtés exigus, camions et bus surchargés et lancés à pleine vitesse, soleil de plomb, paysages merdiques et j’en passe) et nous voulons avoir du temps pour découvrir Saïgon et le Delta du Mékong.

Mais que l’agence de voyage se rassure, tout ce que j’ai surligné dans ce post a été vu, visité et apprécié. Le reste, ça sera pour le prochain voyage…

Bref…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *