20 novembre 2014

Voilà maintenant plus de onze mois qu’on déambule à travers le monde. Onze mois pendant lesquels on a tenté de garder les yeux grand ouverts, les oreilles à l’écoute, le sourire aux lèvres… pour ne perdre aucun de ces instants si précieux, pour ne rien oublier. Onze mois pendant lesquels on a fait preuve d’une énergie incroyable !

Mais aujourd’hui, on quitte le Brésil les larmes aux yeux, le cœur lourd. On commençait à bien parler portugais (bon ok, j’exagère un peu) et à pouvoir communiquer avec ces Brésiliens qu’on trouve si sympas, on commençait à se faire à la vie bahianaise, on commençait « à attendre avec impatience la programmation musicale du jour ». Bref, on commençait à s’y sentir bien, un peu comme chez nous quoi. Alors on est tristes de quitter tout ça.

C’est en particulier parce qu’on s’envole pour le Chili qu’on déprime. Et oui, dernières semaines de ce long voyage en vue. Non pas que nous n’ayons pas envie de retrouver du bon pain, du pâté, du fromage et du vin (et accessoirement, familles et amis) mais l’échéance que nous nous sommes fixées approche à grand pas, ça fout les boules !

Pas envie d’arrêter ce périple. Ainsi, puisqu’il faut soigner le mal par le mal : on continuera le voyage jusqu’en janvier !

PS : pour ne pas les oublier, ils ont pris soin de pirater notre carte bleue à l’aéroport de Sao Paulo juste avant notre départ…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *